16 février 2018

Souvenirs dormants de Patrick Modiano

  Au cours de cette période de ma vie, et depuis l'âge de onze ans, les fugues ont joué un grand rôle. Fugues des pensionnats, fuite de Paris par un train de nuit le jour où je devais me présenter à la caserne de Reuilly pour mon service militaire, rendez-vous auxquels je ne me rendais pas, ou phrases rituelles pour m'esquiver : "Attendez, je vais chercher des cigarettes...", et cette promesse que j'ai dû faire des dizaines de fois et des dizaines de fois, sans jamais la tenir : "Je reviens tout de suite."Dix ans après Dans le... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 13:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

15 février 2018

Dans le café de la jeunesse perdue de Patrick Modiano

  Voici un roman nimbé d'une tristesse infinie, sous l'égide d'une sombre mélancolie comme le souligne la citation de Guy Debord en exergue et tout entier placé sous le signe de la nostalgie. Une jeune fille surnommée Louki en est le point névralgique, silhouette mystérieuse autour de laquelle gravitent les narrateurs successifs qui se souviennent d'elle: un étudiant de l'école des mines qui ne se sent pas à l'aise dans son rôle d'étudiant, un détective privé chargé d'enquêter par son mari sur la disparition de Louki, un jeune... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 juin 2014

Remise de peine de Patrick Modiano

  Immergez-vous dans une période ciblée et circonscrite de votre enfance, faites un effort pour en faire ressurgir les détails, les sensations, l'atmosphère... puis écrivez. Surtout restez dans la simplicité, dans un certain factuel, oubliez l'esbrouffe, le sensationnel, le joli. Il faut que cela sonne juste et évident, que cela rende le point de vue de l'enfant qui observe les adultes, qui s'interroge sans comprendre... Et au détour d'une phrase, d'un paragraphe, comme si ne rien n'était, balancez ce qui bouleverse et laisse... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :