28 mars 2016

La vraie vie.

"La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent réellement vécue, c'est la littérature." Marcel Proust Pour moi cette phrase relevait tout simplement de la science-fiction. Une réflexion éthérée d'intellectuel évaporé coupé de la réalité, bourgeois et plein aux as.... Et puis j'ai lu Annie Ernaux, Marie Darrieussecq, Emmanuel Carrère, entre autres. Et oui, j'ai compris. Ce que je ressentais sans le formuler, l'amour séparé, l'angoisse de certains jours, le sentiment d'être ici et ailleurs.... ces... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 12:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mars 2016

Les mots pour le dire...

« Parti de rien, Martinet a accompli une trajectoire exemplaire : il est arrivé nulle part ». Jean-Pierre Martinet, Jérôme.    
Posté par flopaulhac à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 mars 2016

Je vous écris dans le noir de Jean-Luc Seigle

  Je chronique rarement les livres qui m'ont déplu ou  vraiment déçu. Quand ils me tombent des mains, je ne me force pas à les lire jusqu'à la fin. Et si je suis moyennement emballée, disons qu'il faut que je les ai lus jusqu'au bout, que je leur ai donné leur chance pour ensuite y aller de ma critique.  Pour celui-ci j'étais pleine d'attentes, le sujet m'attirait, le personnage aussi. Pauline Dubuisson, tondue à la libération pour avoir eu une relation avec un médecin allemand, inculpée pour assassinat de son... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 février 2016

Pour la peau de Emmanuelle Richard

  Décidément je persiste et signe dans les romans d'amour. Et tournons-nous cette fois côté du point de vue féminin. Une passion resserrée dans le temps, un an à tout casser, violente et charnelle, et en guise de fin le chagrin de la séparation, L'écriture pour fixer le tout, et peut-être pour mettre à distance. Un récit périlleux, sur le fil, car sur le sujet tout a été dit, il faut donc trouver le ton, la singularité, les mots et le style pour toucher juste, pour ne pas rendre ridicule à cause d'une écriture ratée ce qui a... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 février 2016

Eva de Simon Liberati

Eva ou de la difficulté d'aimer ET  d'écrire.A sa sortie en septembre 2015, voir sur toutes les couvertures de magazines le couple Eva Ionesco et Simon Liberati prendre la pause comme dans une publicité people pour de The Kooples me décourageait à l'avance d'ouvrir le bouquin. Cela me semblait déplacé, prétentieux, et très kitsch. Pour vendre un livre faut-il vendre aussi son image et jouer les acteurs glamour?  Ceci dit la photo noir et blanc de la jeune Eva en couverture du roman est vraiment belle et illustre à merveille... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 20:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 février 2016

Nous ne voyageons pas pour le plaisir de voyager, que je sache; nous sommes cons, mais pas à ce point. Mercier et Camier, Beckett
Posté par flopaulhac à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 février 2016

La cache de Christophe Boltanski

  Un cluedo revisité dans l'appartement de la famille Boltanski.   Dans chaque partie de la maison, je convoque un ou plusieurs personnages, je vérifie les alibis de chacun, j'émets une hypothèse et je me rapproche un peu plus de la vérité. Si la victime est la même que dans le cluedo, l'intrigue change. Je ne suis pas en présence d'un meurtre, mais d'une disparition.  La question à laquelle je dois répondre est la suivante : où est caché le docteur Lenoir? Dans ce roman familial, Christophe Boltanski rend hommage... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2016

  Ce qui remplit le temps, c'est vraiment de le perdre.Marguerite Duras    Mon passe-temps favori c'est laisser passer le temps, avoir du temps, prendre son temps, perdre son temps, vivre à contretemps.Françoise Sagan          
Posté par flopaulhac à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 janvier 2016

Un amour impossible de Christine Angot

  On reproche à Christine Angot de raconter toujours la même chose, l'inceste serait son fond de commerce. Et alors? Oui l'inceste entre elle et son père est le sujet récurrent et fondateur de ses livres, mais des textes très différents les uns des autres se déploient à partir de cet évènement traumatique, selon l'écriture choisie, les choix narratifs, le point de vue, ou le traitement du temps. Dans Une semaine de vacances, l'inceste s'imposait au lecteur de manière crue et visuelle, dans ses détails concrets les plus... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 19:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
23 janvier 2016

Evariste de François-Henri Désérable.

  L'éloge vibrant d'un jeune génie des maths, une démonstration littéraire brillante. Jamais je n'aurais lu Evariste si je n'avais pas pioché ce livre dans une sélection pour un prix littéraire lycéen intitulé, ça ne s'invente pas c'est de Ionesco, "La racine des mots est-elle carrée?". Mais les lectures imposées ont parfois du bon, et bonne pioche, ce récit romancé de la vie d'Evariste Galois, jeune mathématicien génial mort  à 21 ans dans un duel en 1832, est un enchantement. Romantique, comme l'époque où a vécu le... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 18:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :