15 mars 2012

Le journal d'Aurore. 1, Jamais contente de Marie Desplechin

Oui, aujourd'hui, j'ose vous proposer un court livre pour jeunes "jeunes" dans une édition pour jeunes qui plus est. Et sans honte aucune, j'avoue avoir ri durant une heure en le lisant. Marie Desplechin est très forte pour transmettre les émotions surgissant au fil des petits riens de la vie, j'adore par exemple son roman Sans moi. Elle est très forte aussi pour recueillir et transmettre la parole des autres, c'est le cas dans Danbé. Et elle est trop forte quand elle se glisse dans la... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 mars 2012

D'autres vies que la mienne de Emmanuel Carrère

Ces "vies autres que la mienne" ce sont d'abord les vies de ceux qui ont perdu l'être leur étant le plus cher au monde. Delphine et Jérôme perdent ainsi leur petite fille dans le tsunami au Sri-Lanka et Patrice, père de trois petites filles, voit sa femme s'éteindre d'un cancer. Comment rendre compte du désespoir, du chagrin incommensurable, de la révolte face à cette chienne de vie, sans tomber dans le pathos ou dans le voyeurisme? Emmanuel Carrère réussit là ce tour de force. Avec une... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 mars 2012

Pas son genre de Philippe Vilain

  Les sentiments peuvent-ils s'affranchir des classes sociales et des différences culturelles? Oui, vous répondrons tous les romantiques invétérés. Bien sûr que non, quelle illusion, nous montre Philippe Vilain à travers ce court roman. Donc un professeur de philo, qui a évidemment le langage réflexif et analytique correspondant à sa formation, séduit sa coiffeuse, jolie brunette divorcée et déjà mère d'un petit garçon. Jennifer, soit dit en passant, le prénom étant souvent un marqueur social. Si la... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 17:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 mars 2012

Le système Victoria de Eric Reinhardt

        Tout commence par une séance de drague très distinguée et polie. David, le narrateur, marié et père de deux petites filles, aborde Victoria dans une galerie marchande. Cette nana l'attire et le subjugue par sa beauté et sa distinction, de classe, dirons-nous, puisqu'elle est l'archétype de la femme de pouvoir, cadre de haut vol dans une société, se partageant entre sa maison de Londres et les autres lieux "all over the world" où la mènent son job. Victoria se dit... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 14:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]