02 avril 2017

Les furies de Lauren Groff

  Entre leurs deux peaux, le plus fin des espaces, à peine assez pour l'air, pour ce voile de sueur qui à présent refroidissait. Et pourtant, un troisième personnage, leur couple, s'y était glissé. Suffirait-t-il que la quatrième de couverture d'un roman signale ce dernier comme LE meilleur roman de l'année selon Barak Obama pour qu'il se vende comme des petits pains? Il semblerait.... car de nos jours, en matière de littérature, il semble que l'avis d'un homme politique (même honorable) compte apparemment davantage que celui... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 mars 2017

Les apparences de Gillian Flynn

Comment vous gâcher la lecture d'un bon thriller? Et bien regardez l'adaptation ciné -excellente- du même thriller, en l'occurence ici Gone Girl de David Fincher.  Vu la construction de ce roman et sa mécanique implacable, c'est toute la première partie qui m'est passée ainsi par dessus le citron, ou plutôt qui a perdu tout intérêt. Le mystère et le suspens de l'histoire en prennent un coup. En plus le film est plutôt fidèle au roman, ce qui permet, chapitre après chapitre, de se projeter dans ce qui va suivre. C'est... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 15:49 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
23 novembre 2016

Chanson douce de Leila Slimani

Je vais essayer d'oublier mes griefs contre Gallimard qui a coupé l'herbe sous le pied de Stock, et surtout sous celui de Luc Lang qui méritait à mon humble avis mille fois plus le Goncourt que Leïla Slimani. Non que Chanson douce soit un mauvais roman, non, il est plutôt réussi dans son genre, mais bon, Au commencement du septième jour, bon sang, c'est autre chose, un autre souffle, un autre travail sur la langue. Passons....La folie ordinaire, juste là, tapie à nos portes, dans nos appartements douillets, tel est le thème de... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 18:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
18 mai 2016

La femme d'en haut de Claire Messud

La femme d'en Haut ou les dangers de la vie par procuration. Roman très tendu et qui pourtant prend le temps d'installer sur la longueur un climat dérangeant et un peu malsain, La femme d'en haut aborde des sujets existentiels essentiels : la solitude et le sentiment de vacuité, l'impression de s'être trompé de vie. Cette Femme d'en haut c'est Nora, elle vit sur la côte est des Etats-Unis,  institutrice, la quarantaine, célibataire, elle mène une existence routinière, invisible et solitaire, une femme... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 octobre 2015

Ca aussi ça passera de Milena Busquets

Hommage à la mère disparue, ode à la vie et à l'amour, ce roman espagnol m'a vraiment murmuré à l'oreille. Ca commence par des propos un peu superficiels sur le temps qui passe, on se demande où l'auteur veut nous mener, et sur quel pied danser, et peu à peu un ton, une ambiance à la fois douloureuse mais aussi excitante se met en place, on tombe sous le charme. Blanca, 40 ans, enterre sa mère... Préparons-nous tous à ça, le temps viendra. La douleur est immense, le temps du deuil peut commencer. Epuisée, elle décide de rejoindre la... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 18:22 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
04 août 2015

La fille du train de Paula Hawkins

  Une fois n'est pas coutume, une chronique de polar, mais un polar conseillé par mon libraire préféré. Je boude plutôt ce genre c'est vrai, allez savoir pourquoi, de vagues à-priori de littéraire vaguement snob?,  non plutôt un manque d'habitude et de culture en la matière, il est vrai que je vais rarement fouiner dans les rayons noirs des librairies. Bref, ce livre m'a bel et bien cueillie du début à la fin. Pas par son écriture, simplement rapide et efficace. Pas non plus par sa narration, il y a c'est vrai... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 juin 2015

La route sombre de Ma Jian

Un ample roman porté tout entier par un personnage féminin très attachant, Meili, jeune chinoise mariée à Kongzi, et enceinte pour la deuxième fois au début du livre. Un personnage certes dépendant de la loi masculine, mais très énergique et courageux, incarnant la femme chinoise tiraillée entre la soumission aux valeurs ancestrales et le désir d'émancipation dans un pays en pleine mutation. Nous sommes dans les années 90 en Chine, la politique de l'enfant unique ne plaisante pas: avortements forcés jusqu'au huitième ou neuvième... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 mars 2015

L'Amant de Lady Chatterley de D. H Lawrence

  Sortons un peu de la littérature contemporaine, de tous ces romans qui ne cessent d'envahir les tables des librairies tant et si bien que je me sens parfois un peu submergée, en panique, perdue et hagarde au  rayon des romans contemporains. Que choisir, que lire? Pourquoi ceci plutôt que cela? Prenons du recul, respirons ....retour début vingtième siècle, entre les deux guerres, en pleine Angleterre puritaine.  L'amant de Lady Chatterley est un chef-d'oeuvre, n'y allons pas par quatre chemins, un de ces livres... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 août 2014

Yellow birds de Kevin Powers

      Yellow birds est un récit dépouillé, poignant dans sa simplicité même, pour dire la réalité violente de la guerre et la découverte brute de la mort.  Bartle, un tout jeune soldat américain engagé dans le conflit en Irak en 2004, raconte ici la vie avant le départ, le présent des combats et la difficulté de reprendre le fil de son existence une fois retourné chez lui. Ces trois niveaux temporels se mêlent au fil de chapitres qui bousculent l'ordre chronologique des faits pour mieux souligner le caractère... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 août 2014

Un bébé d'or pur de Margaret Drabble

Les années soixante à Londres... Les années du swinging London, de Soho, et de la mini-jupe ... Jess, jeune étudiante en anthropologie, élève seule sa fille Anna, une enfant différente, incapable de suivre une scolarité normale, une enfant que l'on dit en choisissant avec tact ses mots "à besoins spécifiques", "avec un retard mental" ou encore "souffrant de troubles d'apprentissage". En empruntant à un poème de Sylvia Plath l'expression "un bébé d'or pur" pour parler d' Anna, l'auteur prend un virage à 180 degrés pour célébrer la... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 16:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]