25 octobre 2015

Mustang de Deniz Gamze Ergüven, 2015

  Ce film insuffle une énergie communicative, énergie portée tout entière par ses personnages féminins, cinq jeunes soeurs turques belles et rebelles, chevaux indomptés que la famille, le poids de la morale et de la bêtise religieuse tentent de brimer. Soudainement cloitrées par leur oncle Erol et leur grand-mère dans la demeure familiale pour avoir folâtré innocemment avec des garçons au bord de la mer, ces cinq soeurs voient leur vie bouleversée. Il faut protéger leur réputation, on ne rigole pas avec la religion et le... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 octobre 2014

Mommy de Xavier Dolan, 2014

  Oui, les acteurs sont formidaaaaables. Surtout le jeune Antoine-Olivier Pilon, c'est vrai, charismatique, touchant, beau à tomber.Oui, l'histoire est bouleversaaaaaante. Surtout finalement, plus que celle de la mère dépassée et de son fils impossible, celle de la voisine, que l'on soupçonne plus qu'elle n'est racontée, en pointillés, et que Xavier Dolan nous laisse deviner.Oui, l'image est beeeeelle. Surtout les couleurs d'automne indien dans ce Québec défavorisé, couleurs chaudes et lumineuses, accordées au ciel bleu.Oui,... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 21:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
03 novembre 2013

La vie d'Adèle. Chapitres 1 et 2 de Abdellatif Kechiche

  J'ai vu ce film hier soir, j'en ai rêvé cette nuit, j'ai rêvé en bleu. Un film magnifique, qu'il faut voir sur le plus grand écran possible afin d'être au plus près des visages et des corps caressés par la caméra de Kechiche. Un film d'amour, un film sur l'amour. Un film sur une histoire d'amour particulière, singulière, celle entre Adèle, jeune lycéenne de 16 ans au début de l'histoire, et Emma de quelques années son aînée. Un film sur l'apprentissage de l'amour, dans toutes ses étapes : la rencontre, la découverte du... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juin 2013

Despues de Lucia de Michel Franco- 2012

Un film âpre et dur, aussi bien dans ce qui nous est raconté, une histoire terrible, que dans le traitement de celle-ci... pas de bande son, une esthétique naturaliste, à la façon d'un documentaire. La jeune Alejandra, adolescente, déménage avec son père pour vivre à Mexico ;  on apprend peu à peu que Lucia, la mère, vient de mourir dans un accident de la route... sa fille se trouvait avec elle dans la voiture et peut-être même était-elle au volant. Le film avance petit à petit, nous dévoile par petites touches le passé des... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 16:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 février 2013

Wadjda de Haifaa Al Mansour

Un film sur la condition des femmes en Arabie Saoudite, voilà qui à priori peut s'avérer lourd et pesant... tout dépend de la façon dont on traite le sujet... Car être femme dans ce pays, ça ne fait pas envie, sauf si l'on est adepte de la burka intégrale et autre tenue affriolante... Et pourtant, pourtant, voici un film plein de fantaisie, de légèreté aussi, pour parler d'une réalité ma foi effrayante, et qui montre comment une toute jeune fille de 12 ans, à la langue bien pendue et aux rêves tenaces parvient -ou presque- à... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 février 2013

Take shelter de Jeff Nichols

    Le film conducteur de ce film est simple. Un homme, en proie à des cauchemars récurrents qui lui font croire à une catastrophe imminente, n'a plus qu'une idée fixe : protéger sa femme et sa fille en construisant un abri souterrain. Le problème, c'est que tout le monde le croit fou, Curtis est-il vraiment ou a-t-il raison de suivre son idée, tel est le propos de Take Shelter. On connait les ficelles de ce genre de cinéma. Il s'agit de faire en sorte que le spectateur flotte entre deux eaux : adhérer au point de vue du... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 janvier 2013

Oslo 31 Aout de Joachim Trier

  Ce film m'a scotchée du début à la fin... la beauté des images fixes, la poésie des voix off, l'identification à un personnage fragile et attachant, la mélancolie se mêlant parfois à la joie, l'épaisseur de la douleur et la douceur de l'amitié, enfin et surtout la solitude inatteignable. Durant un jour et une nuit, nous suivons Anders, ancien junkie sorti pour 24h de l'hopital où il est en cure de désintoxication. Avec lui, nous errons dans Oslo, de la visite à un ami qui vit désormais en couple avec ses enfants à une soirée... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 21:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 décembre 2012

A dangerous method de David Cronemberg

Superbe film, du début à la fin. Tout me plait là dedans, j'ai été captivée par la beauté frêle et vénéneuse de Keira Knightley, par les longues conversations entre les personnages, par l'intelligence du propos et la beauté des images.   Le film nous transporte dans le Zurich début de siècle, auprès de Carl Yung, joué par un Mickaël Fassbinder parfait, qui tout jeune, dans sa clinique, s'inspire des propositions et des théories controversées de Freud pour soigner ses patients. Il est amené à traiter Sabina Spielrein, jeune... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 novembre 2012

Dans la maison de François Ozon

Impression mitigée après avoir vu le dernier film de Ozon, que j'affectionne particulièrement soit dit en passant, qu'il s'essaye à la veine réaliste et dramatique, comme dans dans Le refuge, ou à la veine plus expérimentale et joueuse, comme dans Huit femmes. Durant le premier tiers du film tout est drôle, enlevé, bien dialogué, inventif. Je me suis trouvée plouf dans mon élément, le décor ne me changeant guère, un lycée tien comme c'est amusant, mais me permettant d'apprécier d'autant plus la virtuosité des premières scènes, le... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 22:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 octobre 2012

17 filles de Delphine et Muriel Coulin

Un très joli film sur l'adolescence, inspiré apparemment d'un fait réel, mais qui donne aussi matière à rêver sur le thème justement du pouvoir du rêve comme échappatoire à une réalité morose. Camille, 17 ans, incarnée par la lumineuse Louise Grinberg, tombe enceinte. Au début du film, nous l'apprenons avec elle, et nous la suivons d'abord, désemparée, seule. Puis, après l'avoir avoué à ses copines, elle se rend compte que cette grossesse lui donne de l'importance, elle devient le centre d'intérêt de toutes, elle prend de... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]