24 février 2018

Eparse de Lisa Balavoine

  Et zut, voici typiquement le livre que j'aurais pu écrire -mais je n'ai l'ai pas fait eheh-, un livre sans prétention en apparence, mais sincère, parfois triste, souvent drôle, comme la vie.  La vie d'une femme d'aujourd'hui,  Lisa Balavoine, 43 ans, séparée, trois enfants. Une autobiographie ou autofiction, peu importe, éclatée, patchwork, composée de courts paragraphes allant de quelques pages à quelques lignes. Bien sûr on n'est pas dupe, l'ensemble résulte d'un montage de petits textes, de listes que l'on... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 18:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 février 2018

Le dossier M. Livre 1. de Grégoire Bouillier

  Le dossier M., livre réalisé du désir demeuré désir. C'est seulement quand on parle au plus près de soi qu'on a une chance de parler aux autres. Dans ce livre vous trouverez...la plus longue scène de première rencontre que je connaisse en littérature -une bonne centaine de pages-, une analyse fort intelligente du lien entre la série Dallas et l'esprit des années 80, la plus frustrante des scènes de relation sexuelle -à peine amorcée, aussitôt avortée- de toute la littérature et de la vie- n'y allons pas par quatre... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 14:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 février 2018

Souvenirs dormants de Patrick Modiano

  Au cours de cette période de ma vie, et depuis l'âge de onze ans, les fugues ont joué un grand rôle. Fugues des pensionnats, fuite de Paris par un train de nuit le jour où je devais me présenter à la caserne de Reuilly pour mon service militaire, rendez-vous auxquels je ne me rendais pas, ou phrases rituelles pour m'esquiver : "Attendez, je vais chercher des cigarettes...", et cette promesse que j'ai dû faire des dizaines de fois et des dizaines de fois, sans jamais la tenir : "Je reviens tout de suite."Dix ans après Dans le... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 13:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
15 février 2018

Dans le café de la jeunesse perdue de Patrick Modiano

  Voici un roman nimbé d'une tristesse infinie, sous l'égide d'une sombre mélancolie comme le souligne la citation de Guy Debord en exergue et tout entier placé sous le signe de la nostalgie. Une jeune fille surnommée Louki en est le point névralgique, silhouette mystérieuse autour de laquelle gravitent les narrateurs successifs qui se souviennent d'elle: un étudiant de l'école des mines qui ne se sent pas à l'aise dans son rôle d'étudiant, un détective privé chargé d'enquêter par son mari sur la disparition de Louki, un jeune... [Lire la suite]
Posté par flopaulhac à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :