Changement de prénom, changement de pronom ou de Laurent à Lauren, du Il au Elle.

IMG_20171215_110151[1]Le cheminement de Laurent  pour assumer son identité sexuelle et devenir une femme. Dis comme ça, on s'attend à un roman qui flirte avec le tape à l'oeil, le trash ou le voyeurisme. Le grand talent de Léonor de Recondo est au contraire d'inscrire cette histoire dans un quotidien familier, rassurant, dans un cadre familial banal. Car Laurent est marié depuis longtemps, père de deux adolescents, sa décision se mûrit au fil du temps, la maturation psychologique, l'acceptation de soi et la transformation physique sont lentes. Mais lorsque le point cardinal est en vue, il s'agit de s'y tenir, d'affirmer envers et contre tout ses choix. Suivre une trajectoire, épouser les réactions de chacun des membres du microcosme familial,  au fil de courts chapitres rythmant les étapes de ce virage à 200 degrés, tel est le projet de ce roman. 
Poser des questions aussi. Comment en vient-on à s'accepter totalement et à prendre la décision de changer de sexe? 
Comment peuvent réagir des adolescents, et surtout un garçon de 16 ans qui voit son père débouler en robe et maquillé le matin au petit déjeuner. Est-il possible pour lui de pardonner? Est-ce que l'amour  entre Solange et Laurent peut résister à un tel seisme? Que va-t-il devenir? Peut-il perdurer?

 Au fil d'une écriture que certains trouveront fade, trop neutre ou blanche mais qui épouse parfaitement, avec finesse et pragmatisme, le refus de tout sensationnalisme et d'esbrouffe, ce roman explore les thématiques essentielles que sont la tolérance et le courage d'être soi.

 

Ed Sabine Wespieser, 2017