9782081249158_LecrivainNational_CouvBandeHD

Un plaisir ce livre, un petit bijou de drôlerie et de sensibilité qui s'avale d'une traite. Un écrivain invité en résidence dans une petite ville du Morvan voit son séjour bouleversé par Dora, une jeune femme dont il a croisé le regard sombre et inquiet sur une photo du journal local et qui l'a immédiatement fasciné. Comme elle est empêtrée dans une affaire louche, la disparition d'un vieux maraîcher du coin, notre auteur au grand coeur, jouant les apprentis détectives, va se retrouver embarqué dans une aventure qui le dépasse...
Drôle le roman l'est indéniablement... Cet écrivain, exilé de son milieu parisien, un peu pataud, un peu lunaire, a le don pour se fourrer dans des situations cocasses. Il se frotte à l'autochtone local, le gendarme sadique qui se fait un malin plaisir à l'arrêter en vélo, le gars du coin qui l'embarque rentrer quelques stères de bois, la vieille bique critiquant ses livres lors d'une rencontre en médiathèque... Ces rencontres sont autant d'occasions pour Joncour de croquer tout un petit monde rural et provincial, et de mettre en scène les tribulations d'un auteur en province, de rencontres en médiathèques où le public -féminin et âgé- est clairsemé en atelier d'écriture pour ...illettrés, de soirées mondaines alcoolisées chez le maire en interview bidon par un journaliste avouant qu'il n'a lu aucun de ses livres.De plus, notre écrivain national a le don pour se fourrer dans des situations difficiles...soit il se vautre dans un chemin de terre, soit il se bat avec de vagues amis de Dora... bref il fait le désespoir de Nadège, la brave assistante du libraire qui est chargée d'organiser son emploi du temps, et arrive toujours aux rendez-vous importants une plombe en retard, échevelé et les vêtements plein de boue. 
La réussite de ce livre tient pour beaucoup à ce personnage principal. On sent que Joncour met beaucoup de lui-même dans ce dernier, il lui prête sa personnalité un peu décalée, son expérience d'écrivain "voyageur" et sa sensibilité, celle d'un être un peu inadapté à la vie. J'ai eu l'impression  de retrouver le narrateur de L'amour sans le faire, toujours un petit peu le même dans le fond, tout juste sorti d'une relation amoureuse difficile avec cette même Héléna, mais plus confiant en la vie, moins retenu dans ses désirs et ses sentiments, comme si Joncour baladait de livre en livre une sorte de double de lui-même. Ici, comme le narrateur est écrivain, la confusion est d'autant plus facile, et l'enquête de l'écrivain autour de l'affaire Dora peut se lire bien sûr comme une réflexion sur la relation qu'un auteur entretient avec le réel, matière incontournable avec laquelle il se colette et puise ses sujets d'inspiration. 
Entre irrésistible roman de moeurs, faux roman policier et touchante autobiographie déguisée, L'écrivain national s'avère un récit incroyablement malin et délicieux, drôle 
et touchant.

Ed. Flammarion, 2014.