C_Le-Garcon-incassable_1393

Très beau livre, bouleversant dans sa simplicité pudique, qui entrelace le destin de l’acteur Buster Keaton et celui du demi-frère de l’auteur, Henri, handicapé de naissance. Le rapport entre les deux personnages peut surprendre et pourtant… un fil ténu mais solide relie ces deux êtres, unis par une solidité à toute épreuve malgré leur apparente fragilité, par une forte résistance physique et morale face aux difficultés de la vie. Keaton et Henri ont aussi en commun un père à la fois bourreau et protecteur, Pygmalion intraitable et sourd à la douleur quand il s’agit de les faire progresser. Quand on passe aux yeux des autres pour des débiles, des clowns ou des attardés, il faut s’aguerrir et faire de cette faiblesse une force  …  devenir vedette du cinéma muet ou héros de la vie ordinaire. 

Ce livre m’a fait penser au film de Sandrine Bonnaire « Elle s’appelle Sabine », documentaire sur sa sœur autiste, et à ce regard tour à tour indulgent ou irrité, toujours soucieux et concerné porté sur celle qui a accompagné les années d’enfance et d’adolescence de l'actrice. Le récit de Florence Seyvos se distingue de même par un ton très juste, dénué de tout pathos, mais toujours empathique et sensible. Grâce à une écriture sur le fil, qui contient juste ce qu’il faut l’émotion prête à déborder, ce livre propose un portrait extrêmement touchant de ce frère tant aimé, ce garçon « incassable » malgré les coups durs.

Ed. l'Olivier, 2013